ANIMATION DU LABORATOIRE SYMME

Outre les revues de projets, les chercheurs du laboratoire échangent leurs points de vue scientifiques lors des réunions d’Axe.

Deux Axes ont été définis :

  • la qualité industrielle
  • les matériaux, les systèmes et l’instrumentation intelligente

 

L’axe Qualité industrielle (QI) développe des recherches pour l’amélioration des processus de conception, de fabrication et d’inspection des produits manufacturés.
Les recherches menées dans l’Axe qualité industrielle se déclinent suivant les thèmes suivants :

  • la modélisation thermo-mécanique des matériaux métalliques et composites en vue de leur mise en oeuvre dans des produits.
  • l’optimisation produit-procédé visant à la conception et au réglage des procédés en vue de l’obtention des produits souhaités.
  • l’inspection des produits, visuelle, haptique et géométrique manuelle et automatique
  • l’optimisation des processus organisationnels industriels.

L’axe Matériaux, structures et instrumentation intelligents (MSII)  recouvre des activités de recherche allant de la synthèse et la caractérisation structurale, thermodynamique et physique des matériaux et nanomatériaux fonctionnels (catalytiques, électro-actifs, optiquement non- linéaires), jusqu’à l’instrumentation et le pilotage de systèmes mécatroniques complexes, en passant par la mise en œuvre de matériaux actifs et/ou de structures électromécaniquement couplées pour des applications de type capteur sélectif de gaz, instrumentation pour la santé ou récupération d’énergie ambiante.

 

Les thèmes de recherche de cet ’Axe MSII sont donc les suivants :

  • la caractérisations thermodynamiques et structurales des matériaux et applications.
  • la synthèse de Matériaux et nanomatériaux
  • la valorisation des micro-sources d’énergie
  • la conception et l’instrumentation de dispositifs médicaux

Le point commun de ces recherches est le développement et l’utilisation de matériaux dits fonctionnels, aux propriétés multi-physiques, de structures dites « intelligentes » (en allant des dispositifs à l’acquisition et aux traitements des données d’interaction), et un domaine applicatif lié à l’énergie et/ou à la santé